Skip to content

Accueil > ARTICLES > Archives > Droits devant aux « Nuits Debout » pour une vraie convergence des (...)

Droits devant aux « Nuits Debout » pour une vraie convergence des luttes

jeudi 14 avril 2016, par droits devant

Depuis sa création il y a 21 ans lors de l’occupation du squat de la rue du Dragon*, Droits devant n’a cessé d’appeler à une convergence des luttes, fondamentale pour combattre les exclusions et obtenir l’égalité des droits.

Passer du vertical au transversal, de la « boutique » à l’unité, refuser les multiples tentatives de mainmise des appareils politiciens sur l’autonomie des mouvements sociaux s’est avéré difficile.

C’est pourquoi Droits devant participe activement à cette large confluence des Nuits Debout agrégeant étudiants, ouvriers, précaires, chômeurs, sans-papiers, sans logis, migrants, collectifs, réseaux…

Cette mobilisation exemplaire ne s’affirme pas seulement contre la loi El Khomri, elle vise à combattre un système qui a amplifié sans relâche la déshérence intellectuelle, culturelle, politique, spirituelle de l’époque.

Dans ce vide abyssal, se sont infiltrés et banalisés les pires turpitudes et renoncements : la montée des fascismes et des intégrismes religieux, le retour à l’ordre moral, la peur de l’Autre, l’artifice publicitaire et médiatique qui engendre une société en catalepsie, où le poison du subi, de la résignation s’est instillé dans les esprits, l’atterrante insignifiance des gouvernants d’hier et d’aujourd’hui, essentiellement motivés par la reconquête d’un pouvoir perdu ou par le maintien d’un pouvoir (re)conquis…

Les nuits Debout portent probablement en elles les germes d’une réappropriation citoyenne, d’une souveraineté populaire jetée en pâture à la voracité des décideurs politiciens, médiatiques et économiques, d’un indispensable inversement de la pyramide des pouvoirs, d’un chant du peuple porté par les sans-culottes, les communards et par toutes celles et ceux qui ont écrit avec leurs ongles, leurs poings et leur sang, en lettres de feu, les mots Justice et liberté.

L’aube qui pointe nous appartient.

* Le squat de la rue du Dragon, qui a duré de décembre 1994 à janvier 1996, a permis le relogement de centaines de mal logés et sans logis.

C’est dans les 12 000 m² du squat, au cœur de St-Germain des Prés à Paris, qu’est né Droits devant, dont les piliers fondateurs sont la solidarité et la convergence des luttes, la création et l’échange des savoirs. C’est ainsi que l’association a initié au coeur du « Dragon » une université populaire qui, à travers ses 52 ateliers d’art, de philosophie et de sociologie, ses associations, ses réseaux, ses médias alternatifs... a été un véritable creuset duquel ont émergé dans la durée ces indispensables et si difficiles convergences entre « SANS » et « AVEC ».

Évidentes sont les similitudes entre les utopies concrètes du Dragon et celles des Nuits Debout, dans les jachères desquelles, sans ambages et en profondeur, s’inscrira Droits devant.


DROITS DEVANT !!
Adresse : 47, rue de Dantzig - 75015 PARIS (plan)
Métro : Porte de Versailles (ligne 12) ou Porte de Vanves (ligne 13)
Tramway : Georges Brassens (ligne 3a)
Tél/Fax : 01 42 50 79 92
E-mail : administrateur@droitsdevant.org