Skip to content

Accueil > ARTICLES > Archives > Sans-papiers : ce que prévoient les partis politiques

Sans-papiers : ce que prévoient les partis politiques

jeudi 12 avril 2012, par droits devant

A l’approche des élections présidentielles, la campagne « Stop au racket sur les cotisations des travailleurs sans papiers, stop à l’injustice fiscale » a interpellé les candidats de plusieurs partis politiques : Lutte Ouvrière, le Nouveau Parti Anticapitaliste, le Front de Gauche, Europe Écologie Les Verts, le Parti Socialiste et le Mouvement Démocrate.
Aujourd’hui, nous publions leurs positions. Seule surprise : sur la quasi-totalité des sujets abordés, le MoDem semble nettement plus ouvert et flexible que le PS... du moins en théorie.

EN BREF

Sur les régularisations

  • LO, le NPA et le Front de Gauche défendent une régularisation de tous les sans-papiers, sans exception.
  • EELV propose un « processus en continu » de régularisation : « Tout contrat de travail sera accompagné d’un titre de séjour et tout titre de séjour du droit au travail ».
  • Si le PS affirme que « la politique actuelle est détestable », il ne régularisera qu’au cas par cas, avec « un traitement uniforme et des critères objectifs ». Ceux-ci seront définis après les élections, lors d’une concertation avec les partenaires sociaux (syndicats, associations, patronat).
  • Le MoDem prévoit une loi de régularisation qui, « sous condition de travail (contrat ou promesse d’embauche), de logement et de maîtrise des rudiments de la langue, prendra en compte les différents cas de façon large et généreuse ».

Sur les expulsions

  • LO, le NPA et le Front de Gauche fermeront les centres de rétention et stopperont les expulsions.
  • EELV envisage une « progression vers la fermeture des centres de rétention ».
  • Le PS abandonnera les quotas d’expulsion, mais conduira une « lutte implacable contre l’immigration illégale ».
  • Le MoDem remplacera les centres de rétention par des « centres d’accueil » (dont la nature reste floue).

Sur l’Aide Médicale d’État

LO, le NPA, le Front de Gauche, EELV, le PS et le MoDem prônent le retour à la gratuité de l’AME (depuis 2011, ses bénéficiaires doivent payer 30 € par an).

LES POSITIONS DÉTAILLÉES


DROITS DEVANT !!
Adresse : 47, rue de Dantzig - 75015 PARIS (plan)
Métro : Porte de Versailles (ligne 12) ou Porte de Vanves (ligne 13)
Tramway : Georges Brassens (ligne 3a)
Tél/Fax : 01 42 50 79 92
E-mail : administrateur@droitsdevant.org

Documents joints