Skip to content

Accueil > ARTICLES > Archives > Lundi 30 mai, les sans-papiers manifestent devant Bercy

Lundi 30 mai, les sans-papiers manifestent devant Bercy

vendredi 27 mai 2011, par droits devant

(Texte également disponible sous la forme d’un communiqué de presse A4)

Des milliers de travailleurs sans papiers
ont déclaré leurs revenus aux Impôts
Ils manifesteront devant
le ministère de l’Economie et des Finances
lundi 30 mai à 14h (métro Bercy)
pour être reçus par les ministres
C. LAGARDE et F. BAROIN

Plusieurs centaines de travailleurs sans papiers se sont présentés aux permanences fiscales organisées pour la deuxième année consécutive dans un foyer de travailleurs africains et aux sièges de l’association Droits devant !!, de Solidaires et de l’Union SNUI-SUD Trésor Solidaires. Des militants de ces organisations, de SUD Travail et du CSP 17e les ont aidés à remplir leurs déclarations de revenus 2010.

Nombre d’entre eux avaient reçu une déclaration pré remplie avec leur nom et leur adresse ! Le ministre du Budget et la direction générale des Finances publiques reconnaissent donc les travailleurs sans papiers en acceptant leurs déclarations et leurs Impôts, mais le gouvernement refuse toujours de les régulariser.
Nous dénonçons cette hypocrisie car une grande partie des 400 000 travailleurs sans papiers déclarent leurs revenus, gagnés « au noir » ou avec un contrat de travail en bonne et due forme !

En déclarant leurs revenus, les travailleurs sans papiers remplissent un devoir citoyen, ils en acceptent les obligations et ils exigent en retour que leur participation active à l’économie française et à la vie sociale soit reconnue.

C’est ce que nous expliquerons aux ministres C. LAGARDE et F. BAROIN, s’ils acceptent de recevoir une délégation du collectif « Stop au racket » lors de la manifestation des travailleurs sans papiers lundi 30 mai à partir de 14h devant Bercy.

Nous leur demanderons également de répondre à la question suivante :

Comment pouvez-vous accepter que le gouvernement dont vous êtes membres favorise le travail au noir, donc la fraude fiscale et sociale, en ne régularisant pas les travailleurs sans papiers qui participent activement à l’économie dans le bâtiment, la restauration, l’intérim et l’aide à la personne notamment ?

Le Ministère de l’Economie et des Finances a rédigé en janvier 2008 une liste de 150 métiers en difficulté de recrutement, qui se trouvent justement être exercés par des centaines de milliers de sans-papiers. La parution de cette liste montre que le gouvernement reconnaît implicitement l’apport économique indispensable des travailleurs sans papiers : s’ils étaient tous expulsés, des branches professionnelles majeures s’effondreraient.

Le double langage et les mensonges du gouvernement sont insupportables pour les travailleurs sans papiers qui ne demandent qu’à travailler en situation régulière, comme c’était le cas avant les premières circulaires anti-immigration de 1972.

Lundi 30 mai, dernier jour pour le dépôt des déclarations de revenus, les travailleurs sans papiers se rassembleront devant Bercy à 14h en exigeant d’être reçus par les ministres afin de leur expliquer la réalité de leur situation.

Régulariser les travailleurs sans papiers est une mesure de bon sens, socialement juste et bénéfique à l’économie et aux comptes sociaux.

DROITS DEVANT !!
Adresse : 47, rue de Dantzig - 75015 PARIS (plan)
Métro : Porte de Versailles (ligne 12) ou Porte de Vanves (ligne 13)
Tramway : Georges Brassens (ligne 3a)
Tél/Fax : 01 42 50 79 92
E-mail : administrateur@droitsdevant.org

Documents joints