Skip to content

Accueil > ARTICLES > Archives > Les travailleurs sans papiers reçus par le consulat du Sénégal : bilan et (...)

Les travailleurs sans papiers reçus par le consulat du Sénégal : bilan et vidéo inédite

samedi 12 février 2011, par droits devant

Dans le prolongement de la campagne « Racket sur les cotisations des travailleur(se)s sans papiers », à laquelle se sont désormais ralliées 45 organisations, les travailleurs sans papiers ont été reçus le 7 février par le consulat du Sénégal.

Lancée en octobre 2008 par Droits devant !!, la campagne « Racket » dénonce l’énorme spoliation commise par l’Etat français depuis au moins quatre décennies.

En effet, la majorité des sans-papiers de France (entre 200 000 et 400 000 selon le gouvernement) sont des travailleur(se)s déclaré(e)s en CDI, CDD ou intérim renouvelé. Ceux-ci paient des cotisations sociales, des taxes et des impôts, sans pouvoir bénéficier des droits et des prestations qui y sont attachés (retraite, allocation chômage, citoyenneté...). Ce racket sur les travailleur(se)s sans papiers permet à l’Etat français d’encaisser sur leur dos environ 2 milliards d’euros par an, sans jamais rien décaisser. Quant aux autres sans-papiers, contraints au travail dissimulé (dit « au noir »), ils contribuent, comme toute personne vivant en France, à la principale recette fiscale : la TVA.

C’est dans ce cadre que, depuis deux ans, nous avons interpellé les consulats de onze pays. Nous les avons enjoints à ne plus se rendre complice de ce racket et à ne plus délivrer à la police française les laissez-passer provoquant l’expulsion de leurs compatriotes sans-papiers.

Ce message, nous l’avons déjà transmis au consulat du Sénégal en mars 2009. Alors que le gouvernement ne cesse de durcir sa politique d’immigration pour récupérer les voix de l’extrême droite, nous avons décidé de nous mobiliser à nouveau pour dénoncer les injustices dont sont victimes les sans-papiers.

Une cinquantaine de personnes se sont retrouvées devant le consulat : CSP du 17e, CSP de Vitry, Droits devant, Solidaires. Une délégation de cinq personnes (composée de camarades du CSP 17e, du CSP de Vitry et de Droits devant, accompagnés de Jacques Gaillot) a été reçue durant une heure par la vice-consule. Nous avons rappelé le déroulement de la campagne racket. Nous avons souligné le rôle important que la diaspora sénégalaise joue dans le développement économique de son pays.

La vice-consule a validé le fait que les transferts d’argent effectués par la diaspora (avec ou sans-papiers) vers le pays étaient supérieurs à l’aide au développement. Elle a déclaré que le Consulat du Sénégal était le mauvais élève de la classe pour la délivrance de laissez-passer.

La délégation lui a alors demandé combien de laissez-passer ont été délivrés en 2010. La vice-consule a répondu que ces chiffres étaient disponibles auprès du Ministère de l’Intérieur, et que le consulat du Sénégal agissait malgré tout dans le respect des règles (accord bilatéral avec la France). A la fin de l’entretien, la vice-consule a dit qu’elle ferait un rapport au consul.

La campagne « Racket » continuera son action dans les prochaines semaines.

LA LUTTE CONTINUE ET NOUS NE NOUS ARRÊTERONS PAS AVANT LA RÉGULARISATION GLOBALE DE TOUTES ET TOUS LES TRAVAILLEURS SANS-PAPIERS

Ci-dessous, des photos inédites du rassemblement :

DROITS DEVANT !!
Adresse : 47, rue de Dantzig - 75015 PARIS (plan)
Métro : Porte de Versailles (ligne 12) ou Porte de Vanves (ligne 13)
Tramway : Georges Brassens (ligne 3a)
Tél/Fax : 01 42 50 79 92
E-mail : administrateur@droitsdevant.org

Portfolio