Skip to content

Accueil > ARTICLES > Archives > 25e jour de rétention pour Khedher Haddad : l’acharnement du préfet de (...)

25e jour de rétention pour Khedher Haddad : l’acharnement du préfet de l’Ardèche est injustifiable

mercredi 16 septembre 2009, par droits devant

Après son arrestation le 21 août dans le restaurant où il travaille depuis trois ans à St-Sauveur de Montagut en Ardèche, voilà aujourd’hui 25 jours que Khedher Haddad, travailleur sans-papiers, est enfermé au camp de rétention de Lyon Saint-Exupéry.

  • Alors que la marche des résistances, dernière en date d’une très longue série d’actions organisées par le comité de soutien à Khedher, a réuni samedi 12 septembre environ 350 personnes (élus, catholiques, protestants, lycéens, associations, syndicats, artistes, commerçants, enseignants, paysans, citoyens venus de toute la région...), scandant le slogan : « A ceux qui veulent expulser Khedher, l’Ardèche répond : Résistance »,
  • Alors que lundi 13 septembre, les maires de 15 communes ont écrit au préfet pour qu’il libère Khedher et qu’il les reçoive enfin en tant qu’élus du peuple, après trois demandes restées lettre morte,
  • Alors que Nathalie, la compagne de Kheder, enceinte de lui depuis presque trois mois, souffre au quotidien de l’enfermement de son compagnon, vivant un début de grossesse intolérable,
  • Alors qu’un groupuscule néo-fasciste a placardé sur les murs de St-Sauveur, du Cheylard et d’autres communes avoisinantes, des affiches nauséabondes stigmatisant (photo à l’appui) Nathalie et Kheder,
  • Alors que le restaurant où travaille Khedher a fermé ses portes depuis son arrestation, mettant une entreprise locale en péril
  • Alors que le dossier de Khedher répond entièrement aux critères de régularisation par le Travail (Art. 40 loi Hortefeux) ou par la Vie Privée et Familiale...

... le préfet d’Ardèche persiste à adopter une attitude pyromane invraisemblable, à attiser les tensions, au risque de donner à une extrême droite locale en net recul ces dernières années une occasion de refaire surface, qui plus est à quelques semaines d’une élection cantonale.

Aussi, si le préfet s’acharne à vouloir expulser Khedher, les citoyens comprendront-ils qu’il a choisi le parti des extrémistes et méprisé celui des démocrates.

Nous osons espérer que derrière la fonction rigide de commis de l’Etat, le préfet saura-t-il se tourner vers « l’Homme » pour que cesse cette escalade d’inhumanité.

Il lui suffit pour cela d’utiliser son pouvoir discrétionnaire pour faire libérer immédiatement Khedher et, ensuite, le régulariser.

DIMANCHE 20 SEPTEMBRE A 18 h 00
SALLE DES FETES DE ST-SAUVEUR
FILM ET DEBAT AVEC
Mgr Jacques GAILLOT (co-président de Droits devant),
Sohil BOUDJELLAL (avocat en droit des étrangers),
Yves ROUPSARD (CGT et comité de soutien),
J.C. AMARA (Droits devant !! et comité de soutien),
Patrice FORGET (comité de soutien)
et la chorale « La GLUEYRE VAGABONDE »

DROITS DEVANT !!
Adresse : 47, rue de Dantzig - 75015 PARIS (plan)
Métro : Porte de Versailles (ligne 12) ou Porte de Vanves (ligne 13)
Tramway : Georges Brassens (ligne 3a)
Tél/Fax : 01 42 50 79 92
E-mail : administrateur@droitsdevant.org