Skip to content

Accueil > ARTICLES > Archives > Manifestation des travailleurs sans-papiers algériens samedi 28 (...)

Manifestation des travailleurs sans-papiers algériens samedi 28 février

mercredi 25 février 2009, par droits devant

Après la première manifestation du 21 février qui a réuni plusieurs centaines de travailleur(e)s sans-papiers algérien(ne)s en lutte contre les expulsions et pour leur régularisation, ceux-ci ont décidé, lors de l’assemblée générale du 24 février, la poursuite de leur mobilisation.

Plusieurs actions sont déjà prévues, à commencer par une nouvelle manifestation samedi 28 février (voir ci-dessous), un débat organisé le 3 avril au Centre Culturel Algérien et des actions envers Matignon, le Ministère du Travail, le Consulat Général...

Suite au mouvement de grève lancé le 15 avril 2008 par des milliers de travailleur(e)s sans-papiers, plus de 2000 d’entre eux ont depuis obtenu leur régularisation en application de l’article 40 de la loi Hortefeux de novembre 2007 et de la circulaire du 7 janvier 2008.

Cette victoire exemplaire, arrachée grâce à la lutte de ces travailleurs, est néanmoins insuffisante car les dizaines de milliers de sans-papiers algériens vivant et travaillant en France se trouvent injustement exclus de cette régularisation.

La raison de cette discrimination repose sur l’interprétation arbitraire faite par l’Etat français quant à l’accord bilatéral franco-algérien de 1968, modifié en 1995 et 2001.

Face à cette injustice, condamnée par la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité (HALDE) le 15 septembre 2008, des centaines de ces sans-papiers algérien(ne)s, soutenus par Droits devant !!, le Comité des Sans-Logis (CDSL), la coordination 93 des sans-papiers, Jean-Claude Amara, Mgr Jacques Gaillot et le Professeur Albert Jacquard, ont décidé de s’unir et de se mobiliser pour que cessent les expulsions et qu’ils soient régularisés.

Concernant ces deux revendications, ceux-ci ont déjà transmis en juin 2008 une lettre ouverte à Monsieur Bouteflika, Président de la République Algérienne, ont été reçus par le Consulat Général de Paris, par le Directeur du Centre Culturel algérien à Paris et, vendredi 13 février 2009, par l’Ambassade d’Algérie en France.

En cette période pré-électorale en Algérie, il appartient au président de la République Algérienne de donner un signal politique fort à ses dizaines de milliers de compatriotes sans-papiers vivant et travaillant en France, qui continuent à subir du gouvernement français, apôtre du colonialisme (loi du 23 février 2005), stigmatisation, humiliation et discrimination.

NOUS EXIGEONS :

- Que le Gouvernement français respecte l’égalité de traitement entre ces travailleur(e)s sans-papiers et régularise les Algérien(ne)s au même titre que leurs autres camarades
- Que les 18 Consulats d’Algérie en France cessent de délivrer à la police française les laissez-passer provoquant l’expulsion des sans-papiers algériens, synonyme de violence, d’humiliation et de spoliation.
- Que le Gouvernement algérien, qui en a les moyens économique et politique, refuse cette discrimination colonialiste et exige du Gouvernement français la régularisation de ses dizaines de milliers de compatriotes vivant et travaillant en France.

MANIFESTATION SAMEDI 28 FEVRIER A 10 H 45
DEPART : METRO LA CHAPELLE (ligne 2)

REGULARISATION DE TOUS LES TRAVAILLEURS SANS-PAPIERS ALGERIENS

REGULARISATION GLOBALE DE TOUS LES TRAVAILLEURS SANS-PAPIERS