Skip to content

Accueil > ARTICLES > Archives > LE Q.G. DE CAMPAGNE DES SANS PAPIERS

LE Q.G. DE CAMPAGNE DES SANS PAPIERS

vendredi 1er juin 2007, par droits devant

LE Q.G. DE CAMPAGNE DES SANS PAPIERS
FAIT APPEL A LA REPUBLIQUE
ET AUX FUTURS DEPUTES.

Après avoir fait entendre leur voix durant les élections
présidentielles,
le Q.G. des sans papiers poursuit sa campagne pendant les élections
législatives pour interpeller les futurs « élus du peuple ».
Quel(le) seront celles et ceux d’entre eux qui auront le courage et la
lucidité de s’engager pour combattre les souffrances que subissent au
quotidien des centaines de milliers d’hommes, femmes et enfants ayant
commis pour seul « crime » d’être privés de papiers ?
Le 17 juin, 577 députés seront donc désignés pour composer la nouvelle
Assemblée Nationale, censée défendre les grand principes républicains
de
Liberté, d’Egalité et de Fraternité, proclamés et mis en œuvre par la
révolution de 1789 et la première République de septembre 1792.
Ces grands principes, qui ne sauraient se résumer à leur seule
inscription
sur les frontons d’édifices publics, ne peuvent s’affirmer sans que les
millions d’exclus, de précaires et les plus exploités d’entre eux, les
sans papiers, ne recouvrent leurs droits.
Victimes incessantes de la répression, de l’exploitation et des
discriminations, tout à la fois gibier électoral et marché aux
esclaves,
les sans papiers en France ne sont plus qu’un jeu de patate chaude que
se
renvoient depuis 25 ans les différents gouvernements (la dernière
régularisation globale remonte à 1982).
Il s’agit donc pour le nouveau gouvernement et la nouvelle assemblée
de
mettre un terme à cette oppression indigne d’une démocratie en prenant
la
mesure humaine, politique et économique de régularisation globale de
tous
les sans papiers dans l’égalité des droits.

RASSEMBLEMENT DIMANCHE 3 JUIN
DE 16 H 00 A 18 H 00
PLACE DE LA REPUBLIQUE A PARIS

Il y a 214 ans, le 4juin 1793, une délégation du peuple intervenait à
l’Assemblée Nationale pour exiger l’abolition de l’esclavage, portant
le
drapeau bleu, blanc, rouge sur lequel étaient représentées 3
silhouettes
noire, blanche et métissée symbolisant « l’égalité de l’épiderme » et
des
droits. Ces symboles républicains étant depuis trop longtemps dévoyés,
nous nous les réapproprions. Ce drapeau sera présent au rassemblement.

Celui-ci se fait en convergence avec les journées migrations du 3 et 4
juin organisées durant les marches européennes et le contre sommet du
G.8
à Rostock en Allemagne.

LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE
REGULARISATION GLOBALE DE TOUS LES SANS PAPIERS.

Faire suivre dans les réseaux et à des candidats aux législatives
afinqu’ils soient lors du rassemblement.