Skip to content

Accueil > ARTICLES > Archives > Aujourd’hui, comme hier et demain,

Aujourd’hui, comme hier et demain,

samedi 20 janvier 2007, par droits devant

Vous voulez les misérables secourus,
44, rue Montcalm moi je veux la misère supprimée
75018 PARIS  01 42 58 82 28 Fax : 01 42 58 82 21 (Victor Hugo)
Site internet : http://www.droitsdevant.org

Lettre aux adhérents du 15 décembre 2006

Aujourd’hui, comme hier et demain,
Droits devant !! AGIT POUR UNE CONVERGENCE DES LUTTES
Cher(e)s ami(e)s et adhérent(e)s,
En ces temps plus que difficiles, Droits devant !! reste un lieu, un espace de débats, de réflexions, d’actions où se rencontrent « Sans-papiers » et « Avec » pour lutter pour des exigences de régularisation et d’égalité des droits.
Droits devant !! mène une lutte incessante par le biais d’actions et d’occupations de lieux, manifestations, interventions...
Le collectif des Sans-papiers s’est agrandi : il est composé actuellement de plus 600 personnes (familles, personnes seules.) Malgré les lois restrictives, par leur participation régulière et active, 60 % des familles de Droits devant !! ont été régularisées. Les familles non régularisées sont suivies également par RESF.
Rappelons que la circulaire du 13 juin 2006, qui pendant quelques jours a été un immense espoir pour 30 000 personnes correspondant aux critères, se solde par 6900 personnes régularisées, les autres sont appelées à quitter le territoire.
L’ASSEMBLEE GENERALE DE DROITS DEVANT !!
Le samedi est consacré entièrement aux rencontres, à l’information, à la prise de parole des Sans-papiers. Temps fort de Droits devant !! entièrement animé maintenant par les Sans-papiers.
Des Sans-papiers représentant le Collectif de Droits devant !! vont dans les réunions extérieures où se prépare la lutte, reviennent devant l’assemblée générale pour donner les informations qu’ils ont recueillies. Cette assemblée est devenue le lieu d’une prise de conscience collective réelle de tout un chacun.
Preuve est faite que Droits devant !! est un lieu, un support indispensable pour les Sans-papiers.
LES DIFFERENTES ACTIONS DE DROITS DEVANT !!
L’occupation de la DDTE, le 20 décembre 2005, a été suivie du dépôt d’une liste de 123 personnes que la DDTE a transmise à la préfecture. Certains ont été régularisés, d’autres ont été convoqués et le plus souvent non régularisés. Malheureusement, à ce jour, tout est bloqué en raison de la loi CESEDA (Sarkozy) dont les décrets d’application n’ont en totalité pas été publiés.
Du 18 mars au 14 avril, l’occupation du Service Social d’Aide aux Emigrants, rue Auguste Perret, a regroupé 11 collectifs qui ont été rejoint par les étudiants en lutte contre le CPE. Pendant cette occupation, une solidarité s’est nouée entre les différents collectifs : prises de parole, réunions, distributions de repas par la Chorba et le CDSL, moments festifs avec Jolie Môme et les Tréteaux de la Colère, clowns pour les enfants ; bref, des instants qui restent gravés dans nos mémoires... Jusqu’à ce vendredi 14 avril où 200 CRS nous expulsent violemment. Sur les 80 Sans-papiers arrêtés ce jour là, 78 sont libérés grâce à la mobilisation. Nous ne pouvons par contre éviter l’expulsion de 2 camarades, nous amenant à organiser une campagne de fond envers les consulats qui délivrent les laissez-passer d’expulsion (voir chapitre sur le Forum Social Mondial de Bamako).
Durant cette occupation, nous avons manifesté contre le CPE avec les étudiants, distribué des tracts à différents endroits, manifesté au Trocadéro, puis nous avons occupé l’ex Musée des Colonies. Cette occupation a été interrompue avec brutalité, cela a valu une « balade » dans les commissariats pour plus de 200 personnes finalement libérées ; mais la garde à vue de Jean-Claude Amara a été prolongée pendant 30 heures, sous l’accusation de « violences aggravées contre agente de police ». Le jugement, plusieurs fois reporté, aura lieu le 8 juin 2007.
En raison de réelles inquiétudes des Eglises chrétiennes sur la loi CESEDA de Sarkosy, nous avons organisé une marche œcuménique, qui nous a conduits dans une église catholique, un temple protestant et une église orthodoxe.
En dépit de la répression de plus en plus forte des forces policières et gouvernementales, nous ne baissons pas les bras !! Notre lutte continue avec les collectifs, les étudiants, les associations, les syndicats, différents soutiens dans la convergence pour l’unité, dans un seul but : régularisation globale, définitive, de tous les Sans-papiers !!!
Les étudiants continuent de s’investir dans l’association à travers notamment un atelier pour les enfants, « parce qu’ils ont leur mot à dire », durant l’assemblée générale du samedi, et un atelier d’écriture deux fois par semaine pour les adultes.
LES PERMANENCES JURIDIQUES POUR LES SANS-PAPIERS
Chaque lundi et mercredi à 13 h 30, des permanent(e)s bénévoles de Droits devant !! accueillent des Sans-papiers pour faire le suivi des dossiers, conseiller et soutenir ces personnes. De même que le mardi et jeudi matin, à partir de 10 h, un accueil spécifique, pour les questions sociales et l’hébergement, est assuré.
DROITS DEVANT !! REJOINT D’AUTRES COLLECTIFS
Le collectif « Ni tente, ni foyer, ni hôtel : un logement » rassemble différentes associations qui s’occupent essentiellement de personnes à la rue, sous tente et en grande difficulté, telles que les familles avec enfants dans des hôtels insalubres, des travailleurs pauvres et tous les demandeurs d’asile qui n’ont pas d’autre choix que la rue. Sans oublier les Sans-papiers, régularisés ou non.
L’hiver va être rude et ce collectif fera parler de lui ! Nous invitons chacun(e) d’entre vous à nous y rejoindre.
UNE AUTRE FAÇON DE LUTTER : LES TRETEAUX DE LA COLERE.
Les Tréteaux de la Colère allient le subversif au poétique, au chant, à l’esthétique, en renouant avec la critique populaire. Les Tréteaux de la Colère veulent rassembler ceux et celles qui refusent la fatalité et ont envie de partager cette aventure, mais aussi de se réapproprier l’espace public.
Après trois ans d’existence, nous continuons d’améliorer et d’actualiser le canevas sur les droits de l’Homme ; notamment, le scénario sur « Le Prix de l’Homme », joué sur la Place de la Bourse lors de la Nuit Blanche, remet en question la société libérale que nous contestons. Les Tréteaux de la Colère, c’est aussi un outil qui porte les luttes !

Le collectif de Sans-papiers de Droits devant !! continue de se développer, considérant les soutiens non pas comme un encadrement mais plutôt comme des amis, avec qui on résiste côte à côte.
Nous sommes toujours nombreux dans ce local occupé depuis plus de dix ans, nous aimerions vous inviter certains samedis après-midi afin de garder un contact amical et, qu’à votre tour, vous nous fassiez part de vos expériences et vos préoccupations. Vous êtes les bienvenus !

RELATIONS ET ACTIONS INTERNATIONALES DE DROITS DEVANT !!
FORUM SOCIAL MONDIAL DE BAMAKO
Droits devant !! a participé avec le réseau NO VOX au dernier Forum Social Mondial (FSM), qui a eu lieu à Bamako (Mali) du 17 au 22 janvier 2006.
Lors de ce forum, le thème de l’immigration a été constant et Droits devant !!, est intervenu sur trois forums, notamment celui réunissant des centaines d’ouvriers, paysans, étudiants et sans papiers expulsés maliens.
C’est lors de ce dernier forum que nous avons organisé avec ces derniers une marche de 500 personnes en direction de l’Ambassade de France pour dénoncer la politique des visas, des expulsions de Sans-papiers et l’implantation de Bouygues dans les mines d’or du Mali, pratiquant à l’encontre de centaines de travailleurs maliens une politique d’exploitation et de répression inadmissibles.
C’est aussi lors de ce FSM que Droits devant !! a créé en commun (et soutenu financièrement) avec des Sans-papiers maliens expulsés, notamment de France, l’Association Malienne des Expulsés (AME), dont l’objectif est l’accueil et la mobilisation des sans papiers expulsés. L’AME est aussi à l’origine des manifestations organisées au Mali lors de la venue de l’ineffable Sarkozy.
PROCHAIN FSM A NAIROBI (KENYA) DU 20 AU 25 JANVIER 2007
Droits devant !! participera à ce prochain FSM dans le cadre du réseau NO VOX avec, entre autres, l’objectif de créer un réseau associatif, sur le mode de l’AME, étendu à d’autres pays comme le Sénégal, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie..., et continuer à œuvrer pour l’organisation d’une marche mondiale des pauvres et précaires, sur laquelle travaille NO VOX depuis trois ans.
RESEAU NO VOX
NO VOX est un réseau international créé en 2003 à partir du FSM de Porto Alegre (Brésil), dans lequel sont mobilisés plusieurs mouvements de lutte pour l’égalité des droits, contre les exclusions, notamment d’Inde, Japon, Brésil, Guyane, Portugal, Mali, Belgique, Mexique...
NO VOX participe a chaque FSM ou FSE (Forum Social Européen), comme Bamako et Athènes cette année, afin d’y d’imposer la voix des « Sans », ces forums sociaux étant bien trop souvent réservés à une « élite d’experts », au détriment de la participation des acteurs eux mêmes.
C’est aussi chaque fois l’occasion de tisser des liens pour la construction d’un réseau international de solidarité et d’échanges en matière de pratiques de lutte.
C’est en ce sens que la marche mondiale des pauvres et précaires est un objectif majeur de NO VOX.
DROITS DEVANT !! AU JAPON ET EN ALGERIE
Droits devant !! a été également invité (car chacun de ces déplacements ne peut être pris en charge par Dd !!, compte tenu de ses finances) au Japon en juin et en Algérie en novembre 06.
Là encore, débats organisés avec des étudiants et des mouvements de lutte, comme ceux de SDF et de sans papiers au Japon afin de toujours œuvrer dans le sens de la coordination et l’élargissement des réseaux internationaux, indispensables au combat contre le nouvel ordre mondial colonialiste.
RESEAU « UNIS CONTRE UNE IMMIGRATION JETABLE » (UCIJ)
Créé en avril 2006, UCIJ a regroupé jusqu’à huit cent organisations, pour se mobiliser contre la loi Sarkozy (réforme CESEDA) et, un de ses principaux piliers, l’immigration choisie.
Les prochaines échéances d’UCIJ concernent l’organisation d’assises sur l’immigration, le « Forum Migrations », qui doit être organisé avant les élections présidentielles d’avril 2007, ainsi que la constitution d’un contre-rapport pour contrecarrer l’argumentaire de celui sur l’immigration Mariani (fidèle colistier de Sarkozy) qui doit paraître en janvier 07.
Droits devant !! participera activement à ces deux initiatives ainsi qu’à un projet de manifestation durant la tenue du « Forum Migrations ».

RESEAU « POUR UNE REGULARISATION GLOBALE DE TOUS LES SANS-PAPIERS »
Créé en juin 2006, ce réseau, constitué d’environ 90 organisations, a pour but de se mobiliser dans la durée pour une régularisation globale de tous les sans papiers. Le lancement de cette campagne a eu lieu le 7 décembre 06 lors d’une conférence de presse commune.
Un « quatre pages » rédigé pour combattre les idées reçues concernant les sans papiers et avancer des propositions sera diffusé largement, dans la perspective des élections présidentielles et législatives de 2007.
Là aussi, Dd !! est inscrit dans cette mobilisation.
« RESEAU DE CONVERGENCE DES MOUVEMENTS SOCIAUX »
Créé cet été, ce réseau est constitué par divers syndicats, associations ou collectifs qui souhaitent établir une convergence entre paysans, sans papiers, sans logis, employés et ouvriers précaires, sans emploi en lutte.
Les principaux acteurs de ce réseau sont la Confédération paysanne, syndicat « Solidaires », ATTAC, Droit Au Logement (DAL), Droits devant !!, Comité des Sans Logis (CdSL), Agir ensemble Contre le Chômage (AC !), NO VOX, Vamos, Brigade Activiste des Clowns (BAC)...
Le RCMS a choisi pour l’année 2006/2007 plusieurs mobilisations pour établir une convergence effective entre les luttes qui le composent : la journée pour le droit au revenu et la redistribution des richesse le 27 octobre dernier à Vienne dans le cadre du procès de J.E. Sanchez (Confédération Paysanne), la manifestation nationale contre les exclusions et les précarités du 2 décembre 06, ainsi que les marches européennes contre la pauvreté, les exclusions, les discriminations à venir en juin 07 dans le cadre du contre-sommet du G8 en Allemagne. Une manif tintamarre du mouvement social est aussi en préparation pour le 31 mars 07.
CAHIERS D’EXIGENCES
C’est dans le sillage de l’après 29 mai 2005 et du NON au projet de Traité Constitutionnel Européen (TCE) qu’est née l’idée de la rédaction des Cahiers d’Exigences, reprenant en partie la mise en place des cahiers de doléances dans la période de la Révolution française.
C’est par le biais de quelques personnes de différentes obédiences (historiens, économistes, militants du mouvement social, dont 2 membres de Droits devant !!) que s’est constitué le groupe de travail nécessaire à la rédaction de ces cahiers.
Le principe :
Rédaction d’un tableau comparatif qui démontre la spoliation des droits fondamentaux, proposée par le TCE ou autre OMC, avec ceux proclamés ou déclarés depuis la Révolution française ; à partir de ce constat, inciter les citoyens à consigner leurs exigences dans des cahiers qui seront ouverts au peuple dans les communes, quartiers, cités...
La « récolte » de ces exigences sera organisée lors d’assemblées populaires périodiques, discutées et rassemblées, pour en extirper progressivement les bases d’un projet constitutionnel redonnant consistance à l’application des droits et à la souveraineté populaire.
La première initiative de ce travail de longue haleine a eu lieu dans un village d’Ardèche.
Ce travail repose sur l’exemplarité : fabriquer un outil qui puisse ensuite servir à d’autres pour une interpellation et une participation large des citoyens, souvent désabusés et frustrés, d’autant plus lorsque la souveraineté populaire, celle qui notamment dit « non » au TCE, fut superbement ignorée des décideurs politiques.
L’Equipe de militant(e)s de Droits devant !!
Les co-Présidents Jacques Gaillot, Albert Jacquard
VENEZ à la journée « PORTES OUVERTES » à Droits devant !!
Le SAMEDI 3 FEVRIER 2007, à partir de 16h,
Films, expos, pot de l’Amitié, etc. Venez nombreux !