Skip to content

Accueil > ARTICLES > Archives > Les Sans-Papiers investissent le Conseil Economique et Social

Les Sans-Papiers investissent le Conseil Economique et Social

vendredi 30 janvier 2004

COMMUNIQUE
Paris, 30. Janvier 2004

Première journée européenne d’action
L’Europe dont la France a besoin d’émigrés :
Il faut régulariser les Sans Papiers

Depuis 14.15 cet après-midi, une centaine de Sans Papiers et leurs soutiens sont au Conseil Economique et Social (CES), 3ème chambre constitutionnelle française normalement représentative des „forces sociales et économiques" du pays.
Cette intervention fait suite au rapport produit fin octobre par le CES, faisant état, comme bien d’autres (ONU, BIT, PLAN, OCDE, Commission Européenne…) des besoins de l’Europe en général, de la France en particulier, en matière d’émigration.
Ce rapport, qui suggère notamment la régularisation des Sans Papiers présents sur le territoire, prend donc le contre pied des politiques sécuritaires adoptées par l’Europe envers les immigrés et les Sans Papiers, et met en émergence leur situation intolérable, écrasés qu’ils sont par le double étau de la répression et de l’exploitation.
L’esclavagisme de millions de migrants et de Sans Papiers est tout bénéfice pour les patronats et les gouvernements euopéens dans leur mise en place programmée d’une „globalisation du précariat".
La multiplication tous azimuths des contrats précaires (CES, RMA, CDD, contrat de mission…) orchestrée par le patronat et le gouvernement français ira en s’accentuant dès lors que s’amplifiera l’exploitation des migrants et des Sans Papiers, qui serviront de mise en concurrence pour saper les acquis sociaux.

Notre intervention au CES à trois objectives :
- Rencontrer les Confédérations syndicales auteuses du rapport pour créer dans la durée des convergences entre les luttes des salariés menacés et précarisés et celles des Sans Papiers et migrants.
- Interpeller le MEDEF afin qu’il explique son opposition au rapport du CES alors qu’il est le principal bénéficiaire de cette exploitation
- Interpeller le gouvernment français, notamment M. Fillon, sur sa politique de précarisation (retrait des textes amputant les droits ASSEDIC, ASS, RMI…) et d’esclavagisme organisés (liberté de circulation et d’installation).

Cette action s’inscrit dans le cadre d’une première journée européenne d’actions coordonnées à laquelle participent plusieurs pays dans plus de 40 villes, notamment :
- Allemagne : Francfort, Munich, Bremen, Goettingen, Berlin
- Angleterre : Londres, Oxford, Liverpool, Hull, Bridgewater
- Autriche : Vienne
- Belgique : Bruxelles
- Espagne : Barcelone, Madrid, Malaga
- France : Paris, Lille, Perpignan, Nantes, Rennes, Calais, Grenoble, Lyon, Marseille…
- Italie : Rome, Turin, Bologne, Caltanisetta (Sicile), Crotone
- Portugal : Lisbonne
- Suisse : Fribourg, Bâle, Genève, Lausanne, Berne

Cette action est une première étape dans la mise en place d’une coordination européenne de Sans Papiers, Migrants, Réfugiés, s’inscrivant dans la durée et l’élargissement, pour lutter contre les politiques de répression et d’exploitation menées par les gouvernements et patronats européens.

Point Presse à 16h au CES, 9 place d’Iéna, 75016 Paris, M° Iéna

Avec : AC ! (Agir ensemble contre le chômage), CGT Finances, Coll. Soutien exilés 10ème, CDSL, Conf. Paysanne, DAL (Droit au Logement), Droits Devant !!, Gisti, Groupe des 10 Solidaires Paris, MIB, Vamos

Contact : 06.07.80.99.59. - 06.60.18.51.91. - 06.75.27.42.01.