Skip to content

Accueil > ARTICLES > Archives > Occupation du Poin(g) P :

Occupation du Poin(g) P :

mardi 6 janvier 2004

Nous apprenons qu’Usines Ephémères vient d’abandonner la procédure engagée contre les No Vox, tournant autour de leur expulsion du 190 quai de Valmy et d’une demande d’astreintes de 1000 euros par jour et par association (AC !, DAL, Droits devant ! !).

44, rue Montcalm 75018 PARIS
Tél. : 01 42 58 82 22 Fax : 01 42 58 82 21
e_mail : droits-devant@globenet.org
www.droitsdevant.ouvaton.org

COMMUNIQUE
Paris le 06/01/2004

Occupation du Poin(g) P :
La procédure éphémère d’Usines Ephémères

Nous apprenons qu’Usines Ephémères vient d’abandonner la procédure engagée contre les No Vox, tournant autour de leur expulsion du 190 quai de Valmy et d’une demande d’astreintes de 1000 euros par jour et par association (AC !, DAL, Droits devant ! !). Cette démarche judiciaire contre des associations sans ressources, particulièrement impudique pour une structure ayant déjà reçu 600.000 euros de subventions, tombe donc à l’eau.
Selon nous, l’abandon de cette procédure ne relève pas de scrupules tardifs mais plutôt de l’absence de statut légal autorisant Usines Ephémères à signer le 18 novembre 03 avec les No Vox une convention d’occupation. Usines Ephémères a donc encore moins autorité à requérir toute demande légale d’expulsion contre les No Vox.
Cet abandon soudain a l’avantage de la clarté, mettant la Mairie de Paris face à ses responsabilités concernant la demande d’un lieu par les No Vox : soit persister dans la répression et faire expulser par la force les occupants actuels du Poin(g) P, soit ouvrir les négociations comme nous n’avons cessé de le demander, notamment par l’intermédiaire d’Albert Jacquard et Mgr Gaillot.

Nous appelons à un rassemblement et à un point presse ce soir à 18 H au Poin(g) P en présence de José Bové, Jacques Gaillot et les No Vox.

Contact : O6.07.80.99.59 - 06.60.18.51.91 - O6.60.73.29.72