Skip to content

Accueil > ARTICLES > Archives > LES TRETEAUX DE LA COLERE

LES TRETEAUX DE LA COLERE

mardi 7 octobre 2003

Face aux attaques généralisées, conjointes et brutales du gouvernement, du MEDEF et, partout sur la planète, des capitalistes, il apparait vital d’amplifier la convergence des luttes et de reconquérir l’espace public et politique.

Face aux attaques généralisées, conjointes et brutales du gouvernement, du MEDEF et, partout sur la planète, des capitalistes, il apparaît vital d’amplifier la convergence des luttes et de reconquérir l’espace public et politique.

Aventure partagée sur le front des luttes des mouvements sociaux, LES TRETEAUX DE LA COLERE, à travers des création politique, esthétiques, poétiques et toujours enmouvement sont à imaginer pour participer à la reconquête des espaces publics.

Les tréteaux appartiennent à une tradition de l’émergence, de l’invention, de la critique populaire des pouvoirs telle qu’elle s’est pratiquée entre autre par la commedia dell’arte. L’artiste intervenait sur cette place publique à partir de simples tréteaux pour dire, mettre en voix et en scène la colère vécue, ressentie par celle et ceux dont les droits à l’éxistence, les droits de vie étaient bafoués, ignorés, jetés à la rue.

Aujourd’hui, nous, artistes, chercheurs, acteurs des mouvements sociaux, sans emplois, ouvriers et employés menacés ou licenciés, intermittents, précaires, sans papiers, sans logis, sans terre, esclaves modernes et immigrés...Construisons ensemble les TRETEAUX DE LA COLERE pour créer, inventer, lutter avec celle et ceux qui viendront rejoindre cette aventure.

Unissons nos colères pour poser des actes
Ensemble, faisons vivre les TRETEAUX DE LA COLERE.