Skip to content

Accueil > ARTICLES > Archives > Samedi 29 juin 14h : Journée portes ouvertes au foyer de la Petite (...)

Samedi 29 juin 14h : Journée portes ouvertes au foyer de la Petite Pierre

lundi 24 juin 2002

Pour une riposte aux DESCENTES DE POLICE
INADMISSIBLES DANS LES FOYERS
Journée Portes Ouvertes
Samedi 29 juin à 14 h - Foyer de la Petite Pierre
5, rue de la Petite Pierre, Paris 11ème
métro Charonne ou Alexandre Dumas
Vous êtes cordialement invité au débat

Thèmes du débat :
- Pourquoi les interventions policières dans les foyers d’immigrés ?
- Comment pouvons-nous, résidents, associations, politiques, y répondre ?
Suite au débat : 17h rencontre avec les associations du foyer et du quartier 18h repas convivial


Le mercredi 24 avril, un huissier et une quinzaine de policiers ont bloqué
les résidents dans le foyer SOUNDIATA de la rue de la Petite Pierre entre 7h et 11h30. Ils ont fouillé le foyer de fond en comble, cassant des placards,
relevant l’identité de l’ensemble des personnes trouvées à l’intérieur.
Après une longue série de descentes de police depuis le début de l’année
provoquées généralement par les gestionnaires du foyer (notamment ADEF), ici par le propriétaire, cette intervention soulève un grand nombre de questions et d’enjeux :

- 1) La suroccupation des foyers est symptomatique de la crise du logement social dans la région parisienne : pourquoi cette suroccupation ?
Pourquoi les demandes des résidents de logement en HLM ou dans le parc privé sont-elles systématiquement refusées ?

- 2) Le foyer Petite Pierre vient d¹être réhabilité. Le propriétaire Habitat
Social Français (HSF) a engagé la société BOUYGUES pour faire ces travaux. La mauvaise qualité de ces travaux est la source d’un conflit entre les résidents et leur gestionnaire contre le propriétaire et son contractant. Pourquoi les foyers sont-ils si mal construits ? Mal entretenus ?

- 3) Un Plan quinquennal (devenu décennal) de réhabilitation des foyers de travailleurs immigrés existe ; mais les mairies bloquent trop souvent les permis de construire ou les rachats nécessaires au relogement des résidents, qui permettrait d¹offrir un logement collectif convenable pour tous. Pourquoi ? Quels moyens existe-t-il pour provoquer un changement d’attitude de la part des élus et de l’opinion ?

- 4) Alors que la discussion sur la question des suroccupants au foyer Petite Pierre était bien avancée, le propriétaire et le constructeur ont ignoré le Comité de Résidents comme interlocuteur. Pourquoi un tel manque de concertation ? Comment imposer une réelle prise en compte des résidents et de leurs délégués pour les questions concernant le foyer, leur lieu de résidence ?

- 5) Les foyers d’immigrés africains accueillent des cousins et frères sans
papiers. Pourquoi l’émigration est-elle encore indispensable pour la survie
de la famille, du village ? A la lumière de la situation politique actuelle,
ne faut-il pas craindre une radicalisation à l’encontre des sans papiers ?
Comment faire pour organiser une plus grande vigilance et capacité de
riposte ?

Comité de Résidents du foyer de la Petite Pierre soutenu par : AC, ACDUC, Act Up (Paris), ASIP, Association Emmaüs, Attac Paris 11ème et 12ème, Autremonde, CATRED, Copaf, DAL, Droits Devant, Femmes de la terre, FTCR, Gisti, Ligue des Droits de l¹Homme (fédération de Paris), Migrations Santé, ODU, Les Verts 11ème, Vivre ensemble dans l¹est parisien.