Skip to content

Accueil > ARTICLES > Archives > Contribuables sans papiers : la grande hypocrisie

Contribuables sans papiers : la grande hypocrisie

samedi 25 juin 2011, par droits devant

(Texte également disponible sous la forme d’un communiqué de presse A4)

Depuis le début de l’année 2010, les organisations membres de la campagne « Non au racket sur les cotisations sociales des travailleurs sans papiers, non à l’injustice fiscale » ont été reçues quatre fois par les services de Bercy en charge de la fiscalité.

La dernière rencontre remonte au 30 mai dernier. Nous avons confirmé à la représentante des ministres que de nombreux travailleurs sans papiers avaient reçu un avis d’imposition ou de non-imposition l’an dernier, et surtout une déclaration de revenus 2010 pré-imprimée ces dernières semaines.

Pour eux, comme pour nous, la reconnaissance de leur existence par l’administration fiscale ne peut que contribuer à leur régularisation. Nous avons donc demandé à la direction des Finances publiques d’intervenir dans ce sens auprès des membres du gouvernement afin de mettre un terme à l’hypocrisie qui règne sur la situation des travailleurs sans papiers.

D’autre part, nous avons à nouveau posé deux questions auxquelles les ministres LAGARDE et BAROIN n’ont toujours pas osé répondre :

  • Pourquoi persistez-vous à vouloir pénaliser les travailleurs sans papiers qui sont contraints de travailler « au noir » par leurs patrons en ne leur accordant pas la Prime Pour l’Emploi, alors qu’ils ont l’honnêteté de déclarer leurs revenus ?
  • Comment pouvez-vous accepter que le gouvernement dont vous êtes membres favorise le travail au noir, donc la fraude fiscale et sociale, en ne régularisant pas les travailleurs sans papiers qui participent activement à l’économie dans le bâtiment, la restauration, l’intérim et l’aide à la personne notamment ?

Par ailleurs, alors que M. GUEANT souhaite réduire de moitié l’immigration de travail, nous souhaitons connaître le sentiment de la Ministre de l’économie au sujet de l’apport des travailleurs sans papiers dans les métiers en difficulté de recrutement dont la liste a été établie par Bercy en janvier 2008.

Enfin, nous nous félicitons que la représentation nationale se soit saisie de ce sujet par la voie de la députée PS Michèle Delaunay, qui a posé une question écrite au gouvernement sur la base de notre argumentaire.

LA LUTTE CONTINUE ET NOUS NE NOUS ARRÊTERONS PAS AVANT LA RÉGULARISATION GLOBALE DE TOUTES ET TOUS LES TRAVAILLEURS SANS-PAPIERS !

DROITS DEVANT !!
Adresse : 47, rue de Dantzig - 75015 PARIS (plan)
Métro : Porte de Versailles (ligne 12) ou Porte de Vanves (ligne 13)
Tramway : Georges Brassens (ligne 3a)
Tél/Fax : 01 42 50 79 92
E-mail : administrateur@droitsdevant.org

Documents joints