Skip to content

Accueil > ARTICLES > Archives > Mobilisation jeudi 15 avril contre l’inauguration par Delanoë de la promenade (...)

Mobilisation jeudi 15 avril contre l’inauguration par Delanoë de la promenade Ben Gourion

lundi 12 avril 2010, par droits devant

CAPJPO-EuroPalestine et Droits Devant !! viennent de transmettre à la préfecture de Paris une déclaration d’appel à rassemblement jeudi matin au Quai Branly, pour dire NON à la double provocation que représente l’inauguration par Shimon Peres d’une "Promenade Ben Gourion".

"Monsieur Delanoë, Maire de Paris, et Madame Rachida Dati, députée européenne, vous invitent, en présence de Son Excellence Shimon Peres, à l’inauguration de la "Promenade Ben Gourion", le jeudi 15 avril à 10H15 sur le Quai Branly"

Double provocation car, avec l’argent du contribuable, seront honorés en même temps deux criminels de guerre, l’un mort et l’autre vivant.

Rendre honneur à Ben Gourion, le plus grand artisan du nettoyage ethnique palestinien, celui qui a expulsé plus de 700 000 hommes, femmes et enfants, entre 1948 et 1949, après en avoir fait massacrer 10 000 dont le seul tort était d’être nés sur une terre convoitée par d’autres, et fait raser plus de 500 villages palestiniens par la même occasion. Quelle honte !

Dérouler le tapis rouge au président de l’Etat d’Israël, chef des criminels de guerre ! C’est intolérable !

Rappelons que Shimon Peres, membre de l’appareil dirigeant du sionisme depuis des décennies, a une longue carrière de criminel d’Etat derrière lui. Ce disciple de Ben Gourion a été de tous les mauvais coups de la politique israélienne, qu’il s’agisse du développement de la bombe atomique, de la colonisation des terres palestiniennes, ou encore des agressions répétées contre le peuple libanais : c’est lui qui porte la responsabilité directe du massacre délibéré de plus de 100 réfugiés dans le village libanais de Cana en 1996.

Et c’est lui, ne l’oublions pas, qui a nommé un gouvernement dirigé par Benjamin Netanyahou et le fasciste Avigdor Lieberman.

A l’heure où il se propose de prendre l’avion pour venir parader à Paris, l’armée israélienne vient d’annoncer l’entrée en vigueur d’un nouveau décret, à rendre jaloux les champions de l’ex-apartheid sud-africain, puisqu’il autorise désormais la déportation de plusieurs dizaines de milliers de Palestiniens de Cisjordanie, pour les envoyer dans le camp de concentration à ciel ouvert qu’est la bande de Gaza.

STOP A LA COLLABORATION AVEC LE TERRORISME ISRAELIEN !

Le gouvernement français accumule les gestes en faveur du terrorisme d’Etat israélien et ne cesse de bafouer le droit international, ainsi que la législation française, avec les résultats que l’on connait.

Nicolas Sarkozy a demandé en 2008 le rehaussement du statut d’Israël au sein de l’Europe : quelques mois plus tard, Israël rassuré par une telle impunité, massacrait à Gaza.

En mars 2008, il recevait en fanfare le même Shimon Peres qui venait déclarer publiquement que Jérusalem est la "capitale éternelle d’Israël", tandis que son gouvernement annoncait l’extension de la colonisation, et promettait aux députés arabes israéliens à la Knesset de "s’occuper d’eux". On connait la suite... Mais avant de se lancer dans le massacre de Gaza, Shimon Peres narguait les Palestiniens dont les oliviers sont déracinés quotidiennement, en offrant à Sarkozy... une oliveraie de 3 600 pieds.

Aujourd’hui, Peres est le président d’un Etat qui ne se reconnait toujours pas de frontières, qui affame la population de Gaza après l’avoir massacrée, qui intensifie la colonisation à Jérusalem Est et en Cisjordanie.

Mais qu’à cela ne tienne, la France a certaines traditions en matière de collaboration. Israël peut continuer à piller les terres palestiniennes, à bafouer la décision de la Cour Pénale Internationale sur le Mur de l’annexion, à poursuivre le nettoyage ethnique des Palestiniens, la France lui offre des récompenses.

Combien de temps allons-nous permettre au gouvernement français de bafouer ainsi la morale et le droit

  • en fournissant des armes à des criminels de guerre
  • en se gardant bien d’appliquer l’article premier des Conventions de Genève, qui fait obligation à toute partie contractante de rechercher et poursuivre en justice toutes les personnes suspectées de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité
  • en n’exigeant aucune traçabilité sur les marchandises exportées par Israël, et en fermant les yeux sur l’ensemble des produits illégaux en provenance des territoires occupés palestiniens, que la puissance occupante a interdiction d’exploiter à son profit

Cela n’a que trop duré. Toutes les organisations, partis et syndicats qui sont indignés par cette manière de salir la capitale et de bafouer le droit doivent se joindre à cet appel à manifester massivement :

JEUDI 15 AVRIL, 9H30
ANGLE PONT DE L’ALMA ET COURS ALBERT 1er
Métro : ALMA MARCEAU (ligne 9)
QUAI BRANLY

PREMIERS SIGNATAIRES :

  • Droits Devant !
  • CAPJPO-EuroPalestine

DROITS DEVANT !!
Adresse : 47, rue de Dantzig - 75015 PARIS (plan)
Métro : Porte de Versailles (ligne 12) ou Porte de Vanves (ligne 13)
Tramway : Georges Brassens (ligne 3a)
Tél/Fax : 01 42 50 79 92
E-mail : administrateur@droitsdevant.org