Skip to content

Accueil > ARTICLES > Archives > Les travailleurs sans-papiers reçus à Bercy le 4 février : bilan, photos et (...)

Les travailleurs sans-papiers reçus à Bercy le 4 février : bilan, photos et vidéo

samedi 6 février 2010, par droits devant

2000 sans-papiers (les 14 collectifs du Ministère de la Régularisation dont le CSP 75, CSP Vitry sur Seine) et leurs soutiens (SNUI, Droits devant !!, Solidaires, SUD Travail, CNT, ATTAC, ATMF, RESF, MECI, AMITI, NPA, PG, les Alternatifs...) ont manifesté de Place d’Italie jusqu’au Ministère de l’Economie et des Finances à Bercy où une délégation de 14 personnes (8 travailleurs sans-papiers et 6 soutiens) a été reçue par 6 responsables de la direction générale des finances.

Cette manifestation exemplaire et la réception de la délégation, qui s’inscrivent dans la campagne « Racket sur les travailleurs sans-papiers » lancée en septembre 2008, sont le résultat de l’occupation de la Direction Générale des Impôts du 12 janvier (voir les images), qui a obligé Bercy, alors qu’il s’y refusait, à ouvrir ses portes aux travailleur(se)s sans-papiers.

Trois points essentiels ont été signalés par la délégation :

  • Le racket sur leurs cotisations sociales et l’injustice fiscale que subissent les travailleur(se)s sans-papiers qui payent leurs impôts (impôts sur le revenu pour les déclarés, TVA pour ceux qui travaillent « au noir ») mais qui, en retour, ne bénéficient d’aucun droit voire, pis encore, sont expulsés du territoire.
  • L’incohérence du gouvernement, qui refuse une régularisation globale alors que des milliers de patrons profitent de cette main d’œuvre flexible à merci, aggravant la fraude fiscale et le déficit de l’URSSAF en ne payant pas leurs cotisations patronales.
  • Le Ministère de l’Economie et des Finances qui a rédigé en novembre 2007 la liste des 152 métiers en tension dans lesquels travaillent des centaines de milliers de sans-papiers. La parution de cette liste montre que le gouvernement reconnaît implicitement l’apport économique indispensable des travailleurs sans-papiers qui, s’ils étaient tous expulsés, aboutirait à l’agonie de branches professionnelles majeures (BTP, restauration, nettoyage, aide à la personne...). C’est donc délibérément que le gouvernement et le patronat entretiennent la présence de cette armée laborieuse de réserve.

Face à l’insistance et à la détermination de la délégation, Mme GAUTHIER, directrice générale des finances, s’est engagée à faire remonter nos remarques et notre revendication de régularisation globale aux deux ministres de tutelle, M. Woerth et Mme LAGARDE. Un relevé de conclusion sera rédigé, que la délégation a exigé de récupérer.

Dans le sillage de cette manifestation, d’autres actions auront lieu revendiquant plus que jamais

LA REGULARISATION GLOBALE DE TOUTES ET TOUS LES TRAVAILLEURS SANS-PAPIERS

Prochains événements unitaires autour du combat des sans-papiers :

  • SAMEDI 6 FEVRIER A 15H :
    Meeting « REGULARISATION DE TOUS LES SANS-PAPIERS : CONVERGENCE DES LUTTES » au Ministère de la Régularisation, 14, rue Baudelique, Paris 18e, Métro Jules Joffrin
  • SAMEDI 6 FEVRIER A 18H :
    Concert de soutien aux grévistes sans-papiers chez Traces (ex Forge), 23/25, rue Ramponeau, 75020 Paris, Métro Belleville
  • SAMEDI 27 FEVRIER :
    Dans le cadre de la semaine anti-coloniale, manifestation pour exiger la suppression du ministère de la honte de Besson
  • SAMEDI 6 MARS :
    Manifestation nationale des sans-papiers

Ci-dessous, des photos inédites de la manifestation jusqu’à Bercy :

DROITS DEVANT !!
Adresse : 47, rue de Dantzig - 75015 PARIS (plan)
Métro : Porte de Versailles (ligne 12) ou Porte de Vanves (ligne 13)
Tramway : Georges Brassens (ligne 3a)
Tél/Fax : 01 42 50 79 92
E-mail : administrateur@droitsdevant.org

Portfolio