Skip to content

Accueil > ARTICLES > Archives > Racket sur les cotisations des sans-papiers : bilan, photos et vidéo de la (...)

Racket sur les cotisations des sans-papiers : bilan, photos et vidéo de la mobilisation au consulat d’Haïti le 16 octobre

mercredi 21 octobre 2009, par droits devant

Dans la continuité de la campagne "Racket sur le travail et les cotisations des travailleurs sans-papiers" lancée en septembre 2008 par Droits devant !!, rejointe aujourd’hui par 42 organisations, un rassemblement a été organisé vendredi 16 octobre au consulat d’Haïti à Paris.

Neuf consulats (Algérie, Mali, Maroc, Mauritanie, Tunisie, Burkina Faso, Madagascar, Cameroun, Congo) ont déjà été interpellés. Nous les avons enjoints à ne plus délivrer à la police française les laissez-passer provoquant l’expulsion de leurs compatriotes sans-papiers. En effet, en signant ces laissez-passer, les consulats se rendent complices du racket que pratique l’Etat français sur les cotisations versées en pure perte par les travailleurs sans-papiers, à commencer par les expulsés du territoire.

Haïti subit une pression du gouvernement français pour ratifier avec lui un accord de réadmission, qui obligera le consulat d’Haïti à délivrer encore plus de laissez-passer d’expulsion des sans-papiers haïtiens présents en France (que ce soit en Métropole, en Guadeloupe ou en Martinique). Haïti ne doit pas signer cet accord léonin.

C’est pour cette raison qu’avec l’association haïtienne AMITI et plusieurs dizaines de sans-papiers haïtiens,
nous nous sommes rassemblés ce vendredi 16 octobre devant le consulat d’Haïti à Paris.

Une délégation composée de l’association AMITI, Droits devant !! et RESF a été reçue à cette occasion par le ministre conseiller, M. BELIZAIRE. Celui-ci nous a affirmé que le gouvernement haïtien n’avait toujours pas signé l’accord et qu’il allait de toute façon prendre tout son temps pour l’étudier attentivement. Il a ajouté que, personnellement, il soutenait notre mobilisation et prendrait les mesures nécessaires pour ne pas délivrer inconsidérément les laissez-passer d’expulsion. Il nous a aussi confirmé que les pressions du gouvernement français étaient particulièrement appuyées.

Cette rencontre avec le consulat d’Haïti a donc été positive. Conjuguée aux neuf autres, elle permettra probablement de freiner encore plus les expulsions de sans-papiers et de contrarier en profondeur cette obsession du chiffre malsaine et bassement électoraliste, qui doit probablement hanter les jours et les nuits de Besson et consorts.

Les conséquences de la campagne "Racket" sont en effet notoires : nous avons constaté une baisse sensible de la délivrance des laissez-passer, plusieurs consulats interpellés faisant désormais de la "résistance". Suite à cette mobilisation, le gouvernement du Mali a par exemple refusé de signer l’accord de réadmission que Hortefeux hier, Besson aujourd’hui, ont pourtant tenté à cinq reprises d’arracher.

Les acteurs de la campagne "Racket", après avoir aussi occupé l’URSSAF et manifesté à la CNAV (voir la vidéo), vont amplifier leurs actions pour dénoncer cette spoliation inacceptable, qui rapporte chaque année aux alentours de 2 milliards d’euros à l’Etat français par le biais des cotisations et impôts versés par les travailleurs sans-papiers.

DROITS DEVANT !!
Adresse : 47, rue de Dantzig - 75015 PARIS (plan)
Métro : Porte de Versailles (ligne 12) ou Porte de Vanves (ligne 13)
Tramway : Georges Brassens (ligne 3a)
Tél/Fax : 01 42 50 79 92
E-mail : administrateur@droitsdevant.org

Portfolio