Skip to content

Accueil > ARTICLES > Archives > Le mouvement social fait sa garden-party au Château de Versailles

Le mouvement social fait sa garden-party au Château de Versailles

dimanche 14 juillet 2002

Pour la justice et l’égalité des droits
Contre l’embastillement de José Bové
Contre la répression et l’atteinte aux libertés publiques
Les gueux occupent le château de Versailles

Le mouvement social fait sa garden-party au Château de Versailles

Depuis ce matin 11 H OO, des dizaines de sans papiers, sans logis, sans emploi, précaires, associations, collectifs et syndicats de lutte
pour l’égalité des droits, occupent le château de Versailles.
En ce jour et dans ce lieu hautement symboliques, ramenant au respect des libertés et à la proclamation, le 4 août 1793, de l’abolition
des privilèges, les mouvements sociaux entendent interpeller fortement l’opinion publique sur la flagrante injustice que représentent
l’embastillement de José Bové, les 5000 sans papiers emprisonnés et la répression des mouvements sociaux au regard de l’impunité
dont bénéficient les professionnels de la corruption dans les plus hautes sphères des pouvoirs politique et économique.

Cette action unitaire n’est que le prélude à une mobilisation qui ira en s’amplifiant dans les semaines à venir contre un gouvernement
qui, dans la continuité du précédent, a choisi la violence et la démagogie du tout sécuritaire, la stigmatisation et la culpabilisation des
plus pauvres alors que ne cesse de s’accroître le fossé entre les confisqueurs de richesses et les millions de démunis et précaires
progressivement ravalés à la catégorie d’inutiles.
Les gages d’allégeance donnés par le gouvernement au patronat et à la globalisation économique, sociale et culturelle, les fortunes
colossales et impudiques engrangées par nombre de profiteurs jouissant d’une quasi immunité, sont autant de facteurs de tensions
sociales qui alimentent les discriminations, les exclusions et les ségrégations, permettant à Le Pen et ses complices d’amplifier et
fidéliser leur électorat.
Face à ce déni de justice et de droits, gueux, « Sans » et précaires s’installent au château de Versailles et appellent les citoyens à les
rejoindre.

CONTACT PRESSE / 06 07 80 99 59

Dernières Informations :
100 personnes ont réussi à rentrer. Après avoir occupé la salle des Glaces, ils sont en train de faire une grande manifestation autour du
Château.
200 personnes sont actuellement bloquée au rendez-vous métro Saint Michel à Paris
Pendant que la France d’en haut fait sa garden-party à l’Elysée, la France d’en bas fait la sienne au château de Versailles

Cette occupation est à l’appel de :
Droits devant ! !, Conf.paysanne, Solidarité Larzac, Collectifs Sans papiers, AC !, DAL, CdSL, ATTAC, SUD, Groupe des dix
solidaires, AARRG, CADAC, Campagne Civile pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP), Mouvements Spontanés,
Champ Libre…